Une pesante réalité multimillénaire impose à l'homme la nécessité de se nourrir… Quelle attitude l'homme a-t-il adoptée pour y faire face ? Les penseurs végétariens avaient indiqué un chemin qui n'a jamais été oublié et qui resurgit à notre époque où la consommation de viande, pour une population sans cesse en augmentation, génère une préoccupation écologique majeure, tant par les dégagements de gaz à effet de serre, dus à l'élevage, que par la consommation d'eau pour les animaux, que par l'utilisation de terres arables qui pourraient être réservées à l'alimentation humaine et non plus animale, sans oublier les flots de sang des animaux dans les abattoirs et aussi dans les laboratoires scientifiques… La préhistoire a connu l'anthropophagie, qui a laissé place à la consommation de viande animale - situation dénoncée avec énergie par Pythagore dès le Ve siècle av. J.-C. -, en déclarant qu'une partie des maux de la Terre provenait de ce que l'homme osait détruire : ses frères, les animaux, pour se repaître de leurs cadavres et il ne voyait presque pas de différence entre un anthropophage et un carnivore : peut-être exagérait-il ?

MARQUETTE Le rayonnement du végétarisme

UGS : B11
20,00€ Prix normal
18,00€Prix promotionnel
    • Auteur Jacques de Marquette
      Jacques de Marquette
    • Editeur Saint-Germain-Morya Inc
    • Date de parution février 2015
    • Format 14cm x 21cm
    • Poids 0,2900kg
    • EAN 978-2923568195
    • ISBN 2923568192
    • Nombre de pages 230
    • Format 14,00 x 21,60 x 1,30 cm
    • Poids du produit 0,29 Kg
  • b-facebook
  • Twitter Round
  • b-googleplus